Développez votre pensée stratégique

Régulièrement, dans ma pratique de consultation, des gestionnaires et des administrateurs expriment leur désir de posséder une meilleure pensée stratégique. Ils se désolent de ne pas savoir par où commencer ou de manquer de temps pour se consacrer à ce projet. Penser stratégiquement est une façon d’être, un état d’esprit, une façon de regarder le monde et de faire le lien entre différents éléments. C’est la capacité de percevoir les possibilités. Chez certains, c’est inné; chez d’autres, c’est acquis. La bonne nouvelle, c’est que ça se développe. Voici cinq pistes pour bonifier votre pensée stratégique.

1 – Développez une connaissance approfondie de votre organisation et de votre industrie

La pensée stratégique permet d’être réceptif aux nouvelles idées, d’identifier des opportunités et de percevoir comment certaines tendances pourraient modifier vos produits, vos services ou votre industrie. Afin être en mesure de faire le lien entre ce qui se passe autour de vous et la réalité de votre organisation, il est essentiel de bien comprendre les rouages de votre industrie, de connaître la valeur perçue de votre organisation auprès de vos clients, et de savoir comment celle-ci se différencie de ses concurrents. Pour ce faire, il vous faut développer une connaissance approfondie de votre environnement.

Maîtrisez également la mission, la vision et les objectifs de votre organisation. Plus votre compréhension de ces éléments sera développée, plus il vous sera facile de comprendre comment vos actions quotidiennes y contribuent. Le présent et le court terme ainsi maîtrisés, il vous sera plus facile de vous tourner vers l’avenir et de réfléchir à long terme.

Soyez à l’affût d’idées et de pratiques qui changent la donne, et ce peu importe le secteur d’activité.

2 – Écoutez, récoltez et anticipez

Pour développer sa pensée stratégique, il est essentiel de s’abreuver à plusieurs sources d’information. Afin de percevoir ce que les autres ne voient pas encore, il faut affûter vos cinq sens et vous placer en mode captation. Soyez alertes, curieux et ouverts.

Développez votre vision périphérique

Pris dans le feu de l’action et dans les diktats des urgences du quotidien, vous avez peu de temps pour lever la tête hors de l’eau. Or, pour développer une pensée stratégique, il faut regarder loin. Très loin. Il faut repérer les besoins émergents.

Soyez à l’affût d’idées et de pratiques qui changent la donne, et ce peu importe le secteur d’activité. Souvent, les meilleures idées peuvent être appliquées latéralement d’une industrie à une autre.

Prenez l’exemple du transporteur ferroviaire Canadien National (CN). Celui-ci a révolutionné son secteur il y a quelques années en adoptant une approche unique d’exploitation ferroviaire précise axée sur l’exécution rigoureuse du plan d’exploitation et l’utilisation intensive des actifs. Cette approche a permis au CN de bâtir un avantage concurrentiel durable. Son instigateur, le PDG d’alors, E. Hunter Harrison ne s’est jamais caché qu’une des sources d’inspiration de ce modèle d’affaires unique était FedEx, le géant mondial d’expédition de colis dont il observait les opérations dans sa ville natale de Memphis.

Pour émuler cette pratique:

  • Observez ce qui se fait dans des industries autres que la vôtre. Remarquez les idées, les pratiques et les modèles qui bousculent les règles du jeu actuelles. Quelles sont les différentes tendances dans d’autres industries qui n’ont pas encore affecté la vôtre? Comment pourraient-elles le faire?
  • Consultez, écoutez et lisez tout ce qui vous tombent sous les yeux ou sous la main: infolettres, publications sectorielles, sites et blogues axés sur l’innovation, rapports gouvernementaux, etc. Assistez à des colloques et visitez des foires commerciales. Il n’est pas nécessaire de tout lire en profondeur. Ce qui compte, c’est développer un sixième sens pour les informations qui se recoupent ou celles qui enflamment votre imaginaire.
  • Écoutez ce qui se dit autour de vous. On apprend beaucoup en écoutant les conversations dans l’ascenseur, chez le garagiste ou à la cafétéria. Ce sont d’excellents endroits pour prendre le pouls de ce qui retient l’attention. Soyez spécialement alertes aux problématiques exposées – vous y débusquerez peut-être une idée de produit ou de service.
  • Faites une veille des organisations ou des secteurs qui offrent des modèles d’affaires innovateurs ou des pratiques performantes. Cherchez à comprendre leurs succès et leurs échecs.
  • Observez les étudiants – Les décideurs de demain sont actuellement sur les bancs d’école. Soyez attentif à ce qui retient leur attention, aux curriculums enseignés, aux idées qui y circulent et aux entreprises qui y germent. Demandez à vos adolescents et à leurs amis ce qu’ils veulent devenir plus tard. Les ambitions des esprits les plus brillants d’aujourd’hui peuvent nous apprendre beaucoup sur le monde de demain.

Posez des questions

Les bons stratèges reconnaissent l’importance d’écouter plus que de parler. Questionnez et écoutez attentivement les réponses. Rappelez-vous que la qualité de vos questions influence la qualité des réponses. Posez des questions ouvertes qui favorisent le partage d’information et les confidences.

Questionnez vos collègues, vos employés, vos partenaires, vos fournisseurs, vos clients, votre entourage et votre réseau. Pour ce faire, vous pouvez utiliser la méthode du: Où? Qui? Quoi? Quand? Comment? Combien? Pourquoi? Des questions dans la lignée des suivantes constituent également un bon point de départ:

  • Pourquoi pas? Pourquoi pas maintenant?
  • Existe-t-il une autre façon d’accomplir cette tâche? Est-ce la meilleure façon d’aller de l’avant?
  • Comment sommes-nous arrivés ici? Pourquoi faisons-nous les choses ainsi?
  • Qu’est-ce qui nous plaît (ou non) avec le statu quo?
  • Y a-t-il d’autres éléments qui pourraient influencer le cours des choses?

Côtoyez des gens d’horizons différents

Chacun d’entre nous perçoit les événements selon un biais qui lui est propre. Certains sont préoccupés par l’impact des décisions sur les employés ou la population, d’autres ont une facilité déconcertante à analyser les chiffres. Certains détestent le risque. Pour d’autres, hors de l’innovation, du grandiose et du rêve point de salut. En échangeant avec des personnes d’horizons divers, vous multipliez les perspectives et les façons de voir les choses. L’objectif n’est pas d’adopter l’ensemble des points de vue partagés, mais de les considérer et de les intégrer dans votre réflexion. Essayez de concevoir comment ces différents points de vue peuvent être réconciliés.

Un réseau étendu vous permet également de faire une veille stratégique sur ce qui se passe dans différents secteurs. Lorsque vous croisez les membres de votre réseau, n’hésitez pas à les questionner sur les nouveautés propres à leur industrie et à leur organisation.

Ne vous limitez pas à ce qui est possible aujourd’hui. Propulsez-vous dans le futur.

Attention de ne pas vous perdre

Au départ, l’exercice de cueillette d’information peut prendre du temps. Avec un peu de pratique, vous saurez toutefois où vous dirigez et quelles sont les sources d’information les plus pertinentes à votre contexte. L’objectif n’est pas de retourner chacun des galets, mais d’avoir une vue d’ensemble.

3 – Rêvez et pensez grand

Après la recension d’information, c’est l’étape du remue-méninges et de l’idéation.

Détruisez votre modèle d’affaires

Détruisez votre modèle d’affaires avant que d’autres le fassent pour vous. Demandez-vous: “Si je lançais une organisation concurrente à la mienne demain matin, qu’est-ce que je ferais pour mettre K.O. la mienne? Quelles failles pourrais-je exploiter? Quel angle mort pourrais-je couvrir? ”

Munis de ces informations et de ces réflexions, vous êtes maintenant prêts à développer votre vision du futur. À vous de faire le lien entre les connaissances acquises et les éléments qui seront utiles à votre organisation et à son modèle d’affaires.

Triez, synthétisez et interprétez

Triez l’information obtenue pour ne conserver que la plus pertinente. Soyez sélectifs. Évitez de vous noyer dans une mer d’information. Élaguez. Synthétisez. Parmi ces informations, détectez et interprétez les patterns de comportements, les liens entre les signaux perçus. Pour que l’exercice soit utile, il est essentiel d’être capable de passer de l’information brute, à l’analyse, puis à la synthèse.

Ensuite, laissez incuber afin que germent les idées. Il est important de laisser le temps faire son œuvre.

Décrochez de vos activités professionnelles

Votre imagination et votre créativité prospèrent lorsque vous pratiquez une activité qui vous plait. Le cerveau prend alors le temps de décompresser, de vagabonder et d’envisager les choses sous un angle différent. Ne vous sentez pas coupable de prendre du temps pour faire le plein d’énergie et libérer l’énergie créatrice. Permettez-vous de prendre des moments loin de vos activités quotidiennes. C’est le meilleur moment pour exercer votre créativité. Tout à coup, l’avenir semble plus clair et les liens plus limpides entre des éléments qui, au départ, peuvent sembler épars.

Si vous êtes accros à la productivité, dites-vous que ces moments de repos – que ce soit une randonnée de vélo, un lunch en bonne compagnie ou des vacances prolongées – sont consacrés au développement de votre pensée stratégique et à l’émergence d’idées et de possibilités nouvelles!

Identifiez les possibilités

Identifiez toutes les possibilités – mêmes les plus farfelues – qui s’offrent à vous. Ne vous limitez pas à qui est possible aujourd’hui. Propulsez-vous dans le futur.

  • Demandez-vous à quoi ressembleront vos produits, vos services ou votre organisation dans 10 ans, 25 ans ou 100 ans, si les tendances observées s’avèrent.
  • Complétez les phrases: “Et si…”, “ce serait incroyable si…” ou “le monde serait différent si…”
  • Demandez-vous ce que vous feriez avec votre projet s’il n’existait aucune contrainte? Si vous aviez des ressources matérielles, financières ou humaines illimitées ou très limitées?
  • Mettez-vous dans les souliers de penseurs et de leaders contemporains novateurs. Voyez le monde de leur point de vue. Demandez-vous comment Steve Jobs, Elon Musk, Jeff Bezos, Naomi Klein, Richard Branson ou Béa Johnson envisageraient vos enjeux. Choisissez des leaders qui vous inspirent et qui possèdent des perspectives différentes.

4 – Retenez les meilleures idées

Faites maintenant preuve de pragmatisme. Soyez critiques. Retenez les meilleures idées. Parmi toutes les possibilités identifiées, faites des choix éclairés. Retenez les idées ou les solutions qui constituent des opportunités viables. Celles qui ont le plus de chances de succès.

Pour ce faire, utilisez un processus de prise de décision rigoureux. Dotez-vous de critères objectifs.

Dans la réalité, une idée ne vaut rien. Tout est dans l’exécution. Sa valeur réside dans votre capacité à transposer votre idée en quelque chose de tangible.

5 – Passez à l’action

Satisfait, vous vous dites: “j’ai entre les mains une idée qui vaut de l’or!” Nenni. Dans la réalité, une idée ne vaut rien. Tout est dans l’exécution. Sa valeur réside dans votre capacité à transposer votre idée en quelque chose de tangible. Vous devez la concrétiser. C’est ici que le véritable travail commence…

Partagez votre idée. Plus une idée est confrontée, plus vous validerez son potentiel. Écoutez les réactions. Remettez-la sur le métier. Peaufinez-la. Convainquez. Brisez les résistances. Passez de l’hypothèse à l’action. Soyez persévérant.

À ceux qui pensent qu’une journée par-ci par-là suffit pour développer une pensée stratégique, détrompez-vous! C’est un travail de tous les jours. La meilleure façon d’y parvenir est d’intégrer cette pratique dans votre routine quotidienne. À la vitesse où le monde change, il faut constamment déployer ses antennes pour détecter les signes avant-coureurs d’un futur prochain.

Bonne réflexion stratégique!

Sophie-Emmanuelle Chebin

Sophie-Emmanuelle Chebin

Au sujet de l'auteure: Sophie-Emmanuelle accompagne depuis 20 ans les équipes de direction dans une vaste gamme d’affectations qui lui ont permis de développer une solide expertise dans les domaines de la stratégie d’entreprise, de la gouvernance et des fusions acquisitions.

Tous les articles de
Sophie-Emmanuelle Chebin


Vous aimerez aussi

Quand la réalité virtuelle s’invite en philanthropie

C’est sous le thème “Audace, innovation et résilience” qu’avait lieu le 24 octobre dernier à Montréal la 4e édition des Rencontres philanthropiques organisées par l’Association des professionnels en gestion philanthropique (APGP). Lors de cette journée, la journaliste et blogueuse Catherine Mathys a partagé avec les participants les incursions encore timides [ … ]

Stratégie
Lire l'article

Votre mission d’entreprise est-elle conçue pour mener votre organisation vers le sommet?

La mission, la vision et les valeurs d’une organisation constituent un trio indissociable, complice de la réussite des organisations.

CroissanceMissionStratégie
Lire l'article

Info-vigie gouvernance – Novembre 2018

Info-vigie
Lire l'article