L’entrepreneur social : Pascal Paradis

Le parcours d’un combattant

Méconnu de la communauté d’affaires, Pascal Paradis, directeur général d’Avocats sans frontières Canada (ASFC), est l’un des avocats les plus influents au Canada selon le Canadian Lawyer. Un avocat atypique à la fibre entrepreneuriale et animé par le désir d’avoir une influence positive sur la société. Après une brillante carrière d’associé au sein du cabinet McCarthy Tétrault, il a décidé de plonger dans la mer de l’inconnu pour assouvir sa soif de justice sociale. Il a quitté le confort d’un grand cabinet pour cofonder ASFC.

ASFC est une organisation non gouvernementale de coopération internationale dont la mission est de contribuer à la mise en œuvre des droits humains des personnes en situation de vulnérabilité, par le renforcement de l’accès à la justice et à la représentation juridique.

J’ai rencontré Pascal à la Faculté de droit de l’Université Laval. J’ai eu le privilège de bénéficier de ses conseils alors qu’il était mon coach pour ma préparation au concours de plaidoirie national Laskin. Sous ses airs de gamin intrépide, Pascal irradiait par son énergie débordante et sa verve. Brillant, il cumulait les honneurs. La voie d’une carrière prolifique au sein des grands cabinets était pavée. De son destin, il allait en décider autrement.

Tel un maçon, Pascal a construit son rêve, pierre par pierre, avec ardeur et détermination. Son moteur à propulsion : sa conviction profonde de faire une différence. Comment? En se servant du droit comme d’un instrument de changement et de développement. Pour qui? Pour les plus démunis, pour les victimes d’injustices, de violations des droits humains.

Dans le bureau de Pascal, l’heure est à l’action. Comme à la télévision, l’actualité mondiale défile en direct et en continu, faisant fi des fuseaux horaires. ASFC déploie ses stratégies d’intervention en renforcement de partenaires locaux dans des litiges relatifs à des crimes contre l’humanité et autres violations graves des droits humains : massacres, tortures, viols et autres violences basées sur le genre, les déplacements forcés de civils, etc.

Avec la virtuosité d’un chef d’orchestre, Pascal dirige une équipe de justiciers polyglottes à travers le monde pour lutter contre les injustices. Des justiciers témoins de la diversité et de l’adversité. Depuis la fondation d’ASFC, des centaines de missions de coopération internationale ont été organisées dans plus d’une vingtaine de pays. Ces missions ne sont pas de tout repos. ASFC parcourt des zones souvent dévastées par des crises d’une grande ampleur. Au-delà des missions elles-mêmes, il y a aujourd’hui 140 personnes qui travaillent à temps complet (au siège à Québec, dans six bureaux à l’étranger et dans une douzaine de pays) auprès d’une centaine d’organisations partenaires et de milliers de bénéficiaires dans 12 programmes à moyen et long terme.

ASFC laisse son empreinte dans l’histoire de l’humanité. Parmi les cas les plus médiatisés, citons la participation des femmes maliennes au processus de réconciliation et de paix, la condamnation de l’ancien chef d’État du Guatemala pour génocide, le soutien aux victimes du conflit armé en Colombie ou le cas de Duvalier en Haïti.

Pierre par pierre, ASFC travaille « à l’édification d’un monde où les droits humains et les libertés fondamentales, tels que définis par le droit international, sont respectés, sont mis en œuvre et promus, et où la justice est rendue de manière indépendante et équitable. »

Motivé par des valeurs de solidarité et de justice, cet avocat hors norme est sorti des sentiers battus de la carrière traditionnelle de juriste, en se servant du droit comme d’un levier pour défendre les plus démunis à l’échelle internationale. Il a construit une organisation dont la défense des droits devient justement sans frontières. Ainsi, il a entraîné dans son sillage un bataillon d’ardents défenseurs des droits humains qui partagent son parcours de combattant.


Me Pascal Paradis et des membres de l’équipe d’ASFC en Colombie participant à une séance de réflexion avec un groupe de femmes victimes du conflit armé, pour formuler des recommandations au gouvernement colombien, et ce dans le cadre du programme “Retejiendo saberes”. Medellín, Colombie, avril 2018

1 Avocats sans frontières Canada. 2019. « Valeurs ». https://www.asfcanada.ca/a-propos/valeurs/ [consulté le 22 octobre 2019].

Joanne Desjardins

Joanne Desjardins

Au sujet de l'auteure: Joanne Desjardins, LL.B., MBA, ASC, CRHA, est présidente-fondatrice de Keyboard, une firme spécialisée en gouvernance et en stratégie. Elle est aussi conférencière, formatrice et rédige un livre sur la stratégie et la gouvernance.

Tous les articles de
Joanne Desjardins


Vous aimerez aussi

Sophie Prégent : conflit d’intérêts?

Nouvelle
Lire l'article

Quand quitter un CA?

Gouvernance
Lire l'article

UBER : crise au conseil d’administration?

Gouvernance
Lire l'article