6 astuces gagnantes pour siéger au sein d’un conseil d’administration

Vous souhaitez siéger au sein d’un conseil d’administration? Vous ne savez pas comment vous y prendre? Hélas, il y a beaucoup d’appelés mais peu d’élus. Les termes des administrateurs sont longs – environ 10 ans – et les conseils d’administration se renouvellent à pas de tortue. Lorsqu’ils se renouvellent, la principale source de recrutement des nouveaux administrateurs constitue encore le réseau informel du ¨qui connait qui?¨. Comme les postes sont rarement affichés, dénicher un poste au sein d’un conseil d’administration nécessite du temps et des efforts. Nous vous proposons quelques astuces pour faciliter votre démarche

Quels sont les profils d’administrateurs les plus recherchés?

Avant d’identifier les astuces, identifions les 5 principaux profils recherchés :

1.    Expertise dans l’industrie ciblée – En 2015, 41% des nouvelles nominations au sein des conseil d’administration d’entreprises canadiennes cotées en bourses avaient une expérience dans l’industrie.

2.    Expérience comme président ou comme membre de la haute direction d’une entreprise

3.    Finance

4.    Expertise à l’international

5.    Administrateur non-résident du Canada

Si vous ne correspondez pas à l’un de ces profils, n’allez pas nécessairement croire que vos chances fondent comme un bonhomme de neige au soleil. Après tout, Julie Payette, l’astronaute, siège au conseil d’administration de la Banque Nationale du Canada. Sheryl Sandberg, la vice-président aux opérations de Facebook, siège au conseil d’administration de la Walt Disney Company.

La qualité d’un CA est égale à la somme des administrateurs qui le composent.

Quelles sont les principales caractéristiques recherchées chez les administrateurs?

On recherche des administrateurs honnêtes, intègres, ayant un bon jugement.

On recherche également des administrateurs disponibles et accessibles. On estime la charge moyenne d’un administrateur au sein d’une entreprise canadienne cotée en bourse à près de 300 heures par année. Évidemment, cette charge augmente si un administrateur s’engage comme officier ou comme membre au sein d’un comité. Il est important de bien choisir son conseil d’administration car une implication aussi exigeante peu vite devenir un boulet.

Les administrateurs doivent être capables de travailler en collaboration dans le meilleur intérêt de l’entreprise.

On recherche également des administrateurs disposant d’un réseau de contacts et en mesure de le partager si les besoins de l’entreprise l’exigent.

Les entreprises performantes recherchent aussi des stratèges, capables d’apporter un éclairage objectif et différent aux problématiques et aux occasions à saisir et ce, au risque de remettre en question le statu quo.

Plusieurs organisations convoquent les aspirants administrateurs en entrevue. L’objectif de l’entrevue consiste à̀ recueillir des informations afin de déterminer le meilleur candidat disposant des compétences et des aptitudes nécessaires pour siéger comme administrateur. L’entrevue permet évidemment de vérifier si vous avez des affinités – s’il y a un « fit » – ainsi que vos motivations, ambitions et disponibilités. On ne veut surtout pas accueillir de touriste.

Les 6 astuces gagnantes pour dénicher un poste au sein d’un conseil d’administration

1.    Faites une introspection

Avant de se lancer vos recherches, il est important de prendre du recul et de vous questionner sur vos intérêts et attentes. Nous vous proposons quelques questions qui alimenteront votre réflexion :

·     Pourquoi voulez-vous siéger au conseil d’administration?

·     Qu’avez-vous de pertinent, d’unique et d’intéressant à offrir?

·     Quelles sont vos aspirations? Quel est votre plan de carrière? En quoi le poste d’administrateur convoité s’inscrit-il dans votre plan de carrière?

·     En quoi vos compétences seront-elles utiles au conseil d’administration d’une entreprise?

·     Pourquoi devrait-on vous choisir pour siéger au conseil d’administration? Quelle sera votre valeur ajoutée?

·     Au sein de quel comité pourriez-vous siéger? Pourquoi? Avez-vous les compétences et l’expertise nécessaires?

Soyez réalistes – Avez-vous déjà postulé pour devenir la président ou le vice-président du Cirque du Soleil? Non? Pourquoi? Parce que vous n’avez pas l’expérience ni l’expertise requises… Vous avez été directrice du marketing pour un cabinet d’avocats ou directeur des TI de la Ville de Montréal et vous souhaitez, du jour au lendemain, être administrateur au sein du conseil d’administration de Desjardins !? Avez vous déjà géré 3,7 milliards de dollars d’actifs et 2 300 employés? Non? Sachez qu’il s’agit du quotidien de Sophie Brochu, présidente de Gaz Métro, et de son équipe. Loin de nous l’intention d’agir comme un éteignoir sur l’ardente flamme de vos ambitions. Cependant, il faut calibrer ses attentes en fonction de votre expertise et de vos expériences professionnelles. Si vous avez les capacités et l’endurance pour courir une distance maximale de 5 km, vos chances de compléter un marathon sont limitées. Idem pour atteindre l’Everest des conseils d’administration.

Commencez tôt! Le délai moyen pour trouver un poste sur un conseil d’administration est d’environ 2 ans.

2.    Identifiez vos cibles

Nous vous proposons quelques questions qui alimenteront votre réflexion pour l’identification de vos cibles:

  • Quels secteurs d’activité\entreprises vous intéressent? Avez-vous une expertise dans ce secteur d’activité?
  • Renseignez-vous sur l’entreprise… Lisez le plan stratégique, le rapport annuel, la mission, les valeurs, l’actualité sur l’entreprise, ses projets d’expansion, etc.
  • Qui sont les investisseurs?  Pourquoi est-ce important? Les investisseurs offrent une source de capitaux complémentaire aux prêts commerciaux conventionnels, qui prend la forme d’un prêt ou d’une prise de participation au capital-actions. En échange, les investisseurs exigent souvent la mise sur pied d’un conseil d’administration ou d’un comité consultatif. Ils nomment des administrateurs et des observateurs sur les conseils d’administration. Plusieurs investisseurs ont des banques d’administrateurs comme Desjardins Entreprises Capital régional et coopératif, la BDC, Investissement Québec, etc.

3.    Tissez des liens et réseautez ! 

Le réseautage c’est du marketing. Il faut vous promouvoir, promouvoir votre unicité, promouvoir ce que vous représentez.
– Christine Comaford-Lynch

Bien que certaines entreprises ont recours à des firmes de recrutement, le réseau est encore la source première de recrutement. Il est donc pertinent de se faire connaître auprès des firmes de recrutement et des membres des conseils d’administration. Cependant, encore faut-il correspondre au profil recherché et que votre proposition de valeur soit attrayante. Transmettre une avalanche de CV aux présidents de CA et aux firmes de recrutement n’est pas nécessairement une bonne idée. Il faut se faire connaître autrement (par ex. : votre leadership dans un projet, une conférence dans votre spécialité, un article mettant en valeur votre expertise ou vos connaissances en gouvernance, etc.).

Les recruteurs ont peu de temps pour jouer à ¨cherche et trouve¨. Ils n’ont pas l’âme suffisamment fermière pour trouvez une aiguille dans une botte de foin. Communiquez votre intérêt à siéger au sein d’un conseil d’administration. Mettez à jour votre profil dans les banques d’administrateurs. Mentionnez dans vos profils sur les médias sociaux votre intérêt à joindre un conseil d’administration. Impliquez-vous auprès d’organisations professionnelles. Effectuez des démarches pour rencontrer les membres de la direction ou des administrateurs des conseils d’administration des entreprises ciblées e. Si vous souhaitez siéger au CA d’une société d’état ou d’un organisme public, transmettez votre CV au Secrétariat aux emplois supérieurs : https://www.mce.gouv.qc.ca/secretariats/secretariat_emplois_superieurs.htm

4.    Soyez visibles

  • Impliquez-vous auprès des conseils d’administration. Il peut s’agir du conseil d’administration de votre entreprise ou celui d’un organisme philanthropique.  Vous gagnerez ainsi une expérience comme administrateur. En outre, vous pourrez bénéficier de références des autres administrateurs.
  • Soyez conférencier et paneliste dans votre domaine d’expertise. Soyez reconnu comme un expert de votre domaine.
  • Publiez – avec les médias sociaux, la publication d’articles devient un jeu d’enfant.

5.    Bonifiez vos compétences et qualifications

N’hésitez pas à suivre des formations complémentaires pour parfaire vos connaissances comme administrateur. Par exemple, le Collège des administrateurs de sociétés offre des formations pour aiguiser vos compétences pour siéger comme président d’un conseil d’administration ou pour siéger au conseil d’administration d’une PME. Vous pouvez également suivre des formations pour améliorer vos compétences financières, votre compréhension du processus de planification stratégique ou sur la gestion des risques.

6.    Préparez votre CV

Trop nombreux sont ceux qui transmettent leur CV professionnel pour postuler sur un poste d’administrateur. Votre CV professionnel vise d’autres cibles soient celles de démontrer vos exploits comme gestionnaire et obtenir un emploi (par ex. : gestion d’une équipe de 140 personnes, hausse des ventes de 10%, diminution des dépenses d’opération de 2%, etc.). Votre CV d’administrateur met l’accent sur vos capacités à travailler en équipe au sein d’un conseil d’administration. Il définit votre expérience comme administrateur (par ex. : membre du comité gouvernance, présentation au comité d’audit, responsable de la refonte du code d’éthique, expert en technologie au conseil d’administration de mon entreprise, gestion d’une crise entre le conseil d’administration et la haute direction, fusion de conseils d’administration, etc.).

Les CA sont à la recherche d’administrateurs travaillant en équipe, capables de proposer des points de vues solides et indépendants avec respect.
Institut de la gouvernance, Australie

Préparez votre CV avec minutie : il s’agit de votre carte de visite…

·     Structurez clairement votre CV

·     Mettez en relief les éléments clés, importants et recherchés

·     Soyez bref (1-2 pages maximum)

·     Utilisez un vocabulaire simple et direct

Accompagnez votre CV d’une lettre d’intérêt rédigée précisément pour le poste au CA de l’entreprise ciblée.

Une fois votre CV complété, nous vous présentons une liste de questions pour en vérifier la pertinence et l’impact:

  • Quelle est votre expérience comme administrateur? N’hésitez pas à indiquer vos expériences comme administrateur au sein d’OBNL.
  • Est-ce que votre CV vous permettra de vous distinguer de la masse?
  • Est-ce que votre CV établit clairement votre argumentaire pour être retenu comme administrateur?
  • En lisant votre CV, est-ce que l’entreprise sera convaincue de vos forces pour siéger comme administrateur?
  • Est-ce que vos accomplissements permettent de comprendre la contribution que vous pourriez apporter au conseil d’administration?

Mise en garde – Certaines entreprises comme les cabinets de services professionnels exigent que leurs employés demandent une autorisation préalable avant d’accepter une charge comme administrateur. Il serait judicieux de vérifier cette obligation avant de lancer vos recherches et d’accepter un poste.

Bonne recherche!

Joanne Desjardins

Au sujet de l'auteure: Joanne Desjardins, LL.B., MBA, ASC, CRHA, est présidente-fondatrice de Keyboard, une firme spécialisée en gouvernance et en stratégie. Elle est aussi conférencière, formatrice et rédige un livre sur la stratégie et la gouvernance.

Tous les articles de
Joanne Desjardins


Vous aimerez aussi

Quand quitter un CA?

Gouvernance
Lire l'article

UBER : crise au conseil d’administration?

Gouvernance
Lire l'article

10 astuces pour propulser l’efficacité de vos réunions de conseil d’administration

Gouvernance
Lire l'article